Mort et Résurrection du Corps

Index de l'article

 

images-3 thumbLa Mort et la Résurrection du Corps

 

Dans les Lettres du Christ Revient, Le Christ dit sa Vérité, par exemple dans le Lettre-5, il dit : Il faut aussi que vous compreniez bien clairement que … « Ce » … que vous appelez « Dieu » et je m’y réfère comme à « L’UNIVERSEL », ne possède aucune des caractéristiques humaines qui sont attribuées à ce « CE » par de nombreuses religions

IL ajoute MOI, le CHRIST, « je suis « descendu » pour dicter ces lettres expressément pour dégager l’esprit des gens des anciennes « images verbales humaines » inventées par les prophètes ».

 

Il continue : « J’ai la ferme intention de les remplacer par des descriptions de la PUISSANCE – la CONSCIENCE UNIVERSELLE – qui véritablement crée, anime et soutient l’univers visible et toutes les autres dimensions qui existent au-delà de votre perception et de votre compréhension actuelle ».

Puis le Christ reprend : « Je suis aussi ici pour vous dire que ces autres univers ou dimensions s’ouvriront et deviendront accessibles à votre conscience, lorsque vous aurez absorbé la connaissance soulignée dans mes Lettres, laquelle constituera le matériau même de votre conscience individualisée ».


 

ND : Pour la suite de cet écrit, nous solliciterons l’Esprit-Saint de nous « libérer du connu » afin que nos esprits le vôtre, et le mien (éditeur de ce texte) soient entièrement dégagé de nos entendements humains.

- Pour cela entrons en nous-même, ne disons pas simplement « amen ou ainsi-soit-il ». Découvrons maintenant ces écrits, en dissertant avec la « Source » dans le saint des saints de la Conscience Divine, en réclamant l’héritage du Fils auprès de notre PERE-ORIGINE. -

Dans la Sainte Bible il est écrit « ce sont les violents qui s’empareront du Royaume des Cieux » (Mat-11v12), et « on ouvre à celui qui frappe » (Mat-7v7). Alors frappons à sa Porte, nous qui sommes des héritiers de Lumière du « Très Haut » et non des mendiants, arrêtons d’être de « tiède » religieux ou des « édulcorés » spirituels, notre Père nous a appelé à régner, et non d’être asservi par les dictats de ce monde, dans lequel nous avons été appelés à servir.