Vous n’êtes pas de ce Monde

cosmos     Vous n’êtes pas de ce Monde

 

Josée Larouche

 

Vous n'êtes pas de ce monde et voulez savoir ce que vous y faites ?

Dans un premier temps, sachez que vous n'avez pas besoin de tout comprendre ou maîtriser pour être actif.

Déjà, à elle seule, votre présence émet une fréquence permettant à la conscience collective de cette planète de s'élever.

Aussi, vous êtes guidé vers vos semblables, le plus souvent sans même vous en apercevoir, plus particulièrement vers ceux dont le rôle est de vous activer. C'est à dire vous amener à maximiser votre taux vibratoire, et ainsi accroître votre rayonnement, développer votre potentiel, et éventuellement saisir ce qui à l'heure actuelle vous échappe encore.

Maintenant, entendez ceci ; vous n'êtes pas seul, vous rencontrerez les bonnes personnes au bon moment, les choses s'aligneront tel que prévu, et vous serez aidé lorsque nécessaire.

Soyez simplement confiant et attentif aux synchronisités ainsi qu'aux messages que vous apporteront les autres, souvent malgré eux.

Je sais ce que vous vivez. 
Oui, je sais que vous traversez des moments difficiles, et ce depuis le tout début, depuis votre arrivée ici.

Que n'ayant pas récupéré l'entièreté de vos mémoires, vous ne savez plus à quoi vous raccrocher. Je sais que parfois vous songez partir.

Surtout, gardez à l'esprit que manoeuvrer un corps humain, avec tout ce que cela comporte de densité, donc de lenteur, de lourdeur et d'intensité, aussi bien sur le plan émotionnel que mental et physique, n'est pas une chose facile.

Efforcez-vous d'être indulgent envers vous même et de mettre davantage d'effort à vous relever qu'à vous culpabiliser, à vous pardonner qu'à vous tourmenter.

La culpabilité est un terrible poison, un de ceux qui a le pouvoir de vous couper de votre source, donc de vous priver de la nourriture (informations) dont vous aurez besoin pour la suite.

Patience, tout se met en place.

Respirations conscientes, lentes et profondes vous seront d'un grand secours. Entrez en elles, respirez dans les zones souffrantes de vos corps physiques, mental, émotionnel et spirituel. Inspirez au plus loin et expirez en expulsant les tensions.

De même, le son vous aidera à extérioriser ce que vous ne savez pas exprimer. Chant spontané et langage ''inconnu'', mantra ou simple voyelle, explorez et expérimentez.

La vibration sonore est non seulement une forme d'intelligence, mais un outil d'harmonisation et de guérison. 
Ne retenez rien, laissez jaillir, sortez de la peur et du jugement.

Patience, au delà des apparences, les choses progressent.

 

Josée Larouche

3 août 2016