Quoi faire maintenant ?

pontQuoi faire maintenant ?

Suite à des rencontres et après avoir pris de bonnes résolutions chacun de nous s’est posé la question suivante : quel rôle pouvons nous jouer dans le cocréation d’une nouvelle Terre au service de la Lumière ? Ces questions et sans doute bien d'autres s'agitent dans les esprits et dans les cœurs de tous ceux qui sont venus à ces rencontres afin de contribuer à la réussite de cette Mission, conformément au Plan Divin.

Premièrement nous devons avoir la foi, il ne doit pas y avoir le moindre doute ni la moindre hésitation dans notre esprit quant à savoir si la promesse d'un paradis manifesté sur Terre finira par se réaliser.
 Puis nous devons faire le bon choix. Pour faire le bon choix nous devons apprendre à penser par le cœur, à réfléchir par le cœur, à relativiser par le cœur, à décider par le cœur, puis enfin à agir par le cerveau, ainsi l’intellect sera mis au service du cœur. 


Pour arriver du cerveau au cœur, nous devons impérativement savoir maitriser notre intellect, celui-ci est au service de notre égo, il faudra absolument le mettre au silence. Cela n’est pas une chose facile car notre intellect est un étalon sauvage difficile à dompter, il se croit unique et maître en toute situation. Pour arriver à sa maitrise, il existe des techniques et celle que je préconise est accessible à tous, c’est la méthode de la méditation. Dans la suite de cette étude je vous donne quelques conseils tirés de part et d’autre sur cette technique.    


Méthode de méditation de base



De nombreux auteurs ont déjà tracé la voie menant à l'éveil de la conscience de l'âme en soi. Pour une meilleure compréhension, nous pouvons explorer quelques-uns des nombreux livres disponibles sur ce vaste sujet. Cependant, il faut se rappeler, que c'est à travers l'exploration, du riche univers intérieur de la conscience de notre propre âme, que nous pouvons accéder, au savoir infini lorsque l'on fait directement l'expérience de Tout-Ce-Que-Nous-Sommes. 

Nous avons souvent tendance à trop mettre l'accent sur la connaissance intellectuelle, ce qui peut créer un déséquilibre dans la façon dont nous percevons la « réalité ». Il est préférable de chercher un certain équilibre entre notre mental et notre compréhension intuitive des choses, entre le raisonnement intellectuel et ce qui vient spontanément du cœur. Nous devrions donc nous accorder chaque jour quelques minutes de réflexion, d'introspection et de méditation, dans un environnement calme propice à une telle activité. Ces moments privilégiés nous donneront une occasion unique de plonger dans les profondeurs de notre conscience, afin d'y trouver réponse à toutes les questions que nous pourrions avoir, ainsi que l'inspiration et la force nécessaires pour continuer à progresser dans notre cheminement d'âme.

 Il existe de nombreuses façons de se détendre et de méditer.

Voici quelques-unes des principales étapes communes à la plupart des techniques :



1. Détendons progressivement tous les muscles du corps et laissons toutes les tensions se dissiper. Adoptons une posture assise confortable elle nous aidera grandement.


2. Sans tension ni effort, laissons les pensées aller et venir jusqu'à ce qu'elles disparaissent progressivement. Pour atteindre un état de calme attentif, on peut d'abord focaliser entièrement l'attention sur la répétition d'un mantra de son choix, sur l'observation délibérée de la flamme vacillante d'une bougie, sur l'écoute d'une musique apaisante, ou sur l'observation attentive des mouvements de la respiration, et cela jusqu'à ce que s'apaise le monologue intérieur de la pensée. Personnellement je propose de fixer notre attention sur la respiration par le nez, au point de différencier le flux d’air qui entre par une narine et ressort par l’autre, il est évident que ce n’est pas toujours la même narine cela peut être les deux narines à la fois. Ainsi nous laissons la perception consciente battre en retrait, elle se détache de ce à quoi elle prêtait attention, et peu à peu comme si l'on s'abandonnait à une rêverie éveillé ou comme si l'on avait la tête dans les nuages, nous pouvons atteindre un état de détachement relativement à l'activité de l'esprit, puis finalement en pleine conscience nous trouvons un calme intérieur profond. Il est à retenir que cette phase peut paraître assez longue au début, mais très rapidement après quelques méditations elle sera beaucoup plus courte.

L'étape suivante consiste à éviter toute référence à l'espace et au temps par:

  • comme penser à un endroit où l'on doit aller,
  • à ce qui s'est passé hier,
  • à ce qu'il faudra faire demain etc.

Puis accepter en toute confiance les impressions, les images et les inspirations intuitives pouvant surgir spontanément du sein de la conscience de notre âme. Il y a une distinction subtile et pourtant claire qui permet de discerner la différence entre les pensées et les ressentis émanant de l'âme.

Observons et contemplons passivement tous les phénomènes, visions et idées nouvelles se manifestant, sans avoir la moindre réaction mentale, tout en maintenant notre vigilance afin d'éviter de nous assoupir.



Enfin, lors du retour à la conscience normale, méditons sur le sens profond de ce que vous avons vécu, et notons par écrit ce qui nous semble le plus important. Peut être partageons ce vécu ou ce ressenti avec quelqu'un afin d'en mieux saisir les différents aspects et de mieux nous en souvenir.

Une autre clé utile consiste à s'efforcer de demeurer pleinement conscient de son environnement et des sentiments et impressions intuitives pouvant surgir à tout moment durant la journée. Cet ancrage de la conscience dans l'instant présent contribuera à réduire l'emprise étouffante des nombreuses illusions auxquelles nous avons été conditionnées. Cela va créer un accès permanent et instantané à la Conscience Universelle et lui permettra de guider nos pensées, nos paroles et nos actions par l'intermédiaire de la petite voix intérieure et des élans intuitifs et spontanés que nous pourrions avoir.



Comment parviendrons-nous à relever les défis ?

 

  • Posons-nous des questions comme : à quoi devra ressembler l’avenir ?
  • Comment pouvons-nous relever les défis mondiaux actuels pour arriver à une ère de paix mondiale ?
  • Comment pouvons-nous trouver une harmonie spirituelle entre les différents mouvements de croyance ?
  • Quel rôle chacun de nous peut-il jouer dans le rôle de la cocréation d’une nouvelle Terre au service de la Lumière ?
  • Quelle sont mes compétences ou ressources que je pourrai mettre en exergue dans mon rôle d’ouvrier de Lumière ?

Cette liste de questions, loin d’être exhaustive devra être complétée par tous ceux qui sont appelés de contribuer à la réussite de cette mission conformément au Plan Divin, mis au point il y a fort longtemps en vue de cette époque merveilleuse qui se présente.

Nous ne devons pas à avoir le moindre doute ni la moindre hésitation dans notre esprit quant à savoir si la promesse d'un paradis manifesté sur Terre finira par se réaliser. La peur doit être entièrement et définitivement bannie de notre conscience, afin de laisser l'étincelante Lumière de l'Amour grandir toujours plus en nous. Aussi il est vital de respecter fidèlement le vœu sacré prononcé en face de la l’Origine, (selon le chandelier traité dans mon livre « Le Pont de la dualité à l’Unité ») la Source de Tout afin de permettre la réalisation de l'Unité absolue avec Tout Ce Qui Est. C’est ainsi que se fera le retour métaphorique du fils prodigue à la maison paternelle de la béatitude intérieure (selon l’Evangile de Luc 15).

A l’image du Mahatma Gandhi, (qui fut un dirigeant politique et un important guide spirituel en son temps, il avait conduit le mouvement pour l’indépendance de son pays, il n’avait point peur et avait une parfaite foi en Celui qui habitait en lui) nous pouvons et allons rectifier ce qui est l’Être en ce monde. Nous pouvons et devons faire en sorte que ce monde redevienne parfait. Nous pouvons et devons ramener pleinement la vitalité et l’équilibre en ce monde tel qu’il fut au Commencement, lorsque l’Homme ne connaissait pas l’illusoire sentiment de la séparation.

Tous les Ouvriers de Lumière devront se réunir, se contacter pour renforcer les liens de confiance et la volonté de servir ensemble la puissante Lumière désormais présente partout sur Terre. Nous allons suivre fidèlement la voie tracée par la Guidance divine transpirant l'essence même de notre conscience supérieure, puis nous allons continuer à ancrer victorieusement en chacun de nous, l'éclatante et ardente Lumière de l'Amour et cela jusqu’à ce que l’Unité soit perçue de tous.

Retroussons nos manches et finissons avec les cacophonies émotives et sentimentales, finissons à donner de l’énergie à cette morose lourdeur qui nous entoure, et plaçons l’aiguille de notre boussole sur la bonne étoile, celle qui nous guidera à la maison.

Louis de Batere